Un revenu universel pour tous les tremblaysiens

Tout comprendre en 5 minutes 30

Le revenu universel est destiné à tous les tremblaysiens de 16 ans et plus, pas seulement ceux qui sont en difficulté

Nous proposons un « vrai » revenu universel, qui bénéficie à toute la population, sans aucune exception. Les nuisances sonores et la pollution atmosphérique des voitures, camions et avions, c’est pour tout le monde. Les taxes que versent les entreprises qui travaillent sur la zone aéroportuaire doivent en partie compenser ces inconvénients qui frappent toute la population, sans discrimination.

Le montant que nous envisageons pour la première année est de 600 euros par personne

Notre proposition est inspirée du revenu universel que verse l’Alaska depuis 1982 à tous ses résidents : environ 1.000 à 2.000 dollars, une seule fois par an. Mais à Tremblay-en-France, on n’a pas de pétrole, on a juste la vapeur du diesel et du kérosène ! C’est pourquoi nous proposons de démarrer avec 600 euros pour la première année, qui seront versés dès 2021 à ceux qui résident à Tremblay-en-France depuis au moins trois ans.

Notre proposition est possible dans le contexte particulier de Tremblay-en-France, pas dans les communes voisines

Chaque municipalité a des contraintes différentes et des ressources différentes. Mon mandat sera de faire au mieux pour les habitants de Tremblay. Nous avons des moyens importants, tant mieux pour nous. Ceci nous oblige encore plus à prendre soin de notre territoire et de ses habitants. Les villes voisines ont leurs projets. Nous coopérons avec elles sur d’autres sujets importants, en particulier sur les problèmes de circulation et de pollution.

Certains ont des doutes sur le droit d’une municipalité telle que Tremblay à créer un revenu universel

Par la loi NOTRe d’août 2015, les communes se sont vues confirmée une « clause générale de compétence » relativement aux affaires de leurs territoires. Ceci explique que les départements et régions ne peuvent pas prendre l’initiative de créer un revenu universel, alors qu’une commune peut lancer un tel projet, à condition d’en avoir les capacités financières. C’est comme cela que je comprends mon rôle de maire : je fais confiance aux habitants de cette ville et je veux les aider dans leurs projets au quotidien.